Le Vélib' masqué et les plumes

Nous poursuivons pour vous distraire nos fables et poèmes du confinement ...

« C’est le Vélib’ masqué ! » Crièrent à l’unisson les bobos du canal

En déambulation

La terreur les jetait haut en bas

Qui est ce justicier au visage inconnu qui vient

Fouetter ceux qui se déconfinent ?

Un adjoint d’Hidalgo, un sbire de Lallement

Promu illégalement

Benalla du moment ?

Curieux accoutrement en effet

Qui le grime en vélo

Un guidon pour nez, une selle pour couvre-chef

Et des Fourches Caudines en fait de bras armé

Qui vit dans la terreur ne s’émeut des erreurs

D’édiles égarés

La mairie est en paix

Les rues non nettoyées

Révélons tout de go :

L’inconnu sombre héros

Tout droit sorti d’Espagne

Sancho Cervantès

Aspire au Guinness

De la flagellation

Quelle est la punition

La plus abominable qu’il abat sur l’infâme

Parti pour un jogging

A des heures interdites?

Du goudron et des plumes

Quelle plainte, quels pleurs

Pourront réfréner son courroux, ses ardeurs?

Aucune

Moralité : Parisiens qui sortez ici, abandonnez tout espoir

Posts Récents
Archives