l’opération « Paris – respire » s’étend

03/01/2020

Dimanche 5 janvier 2020 l’opération « Paris – respire » s’étend aux arrondissements centraux avec pour conséquence l’interdiction aux voitures de circuler.

 

C’est ainsi que le périmètre délimité par les Bds des Italiens, de Bonne Nouvelle, St. Martín, Beaumarchais, rues St. Antoine, Rivoli et avenue et place de l’Opéra sans oublier une partie de l’ile St louis sera fermée à la circulation.

 

Cette opération s’inspire du dispositif de la fermeture le premier dimanche de chaque mois et jours fériés d’un certains nombres voies du secteur des Champs Elysées , dit on, très apprécié des parisiens pour déambuler sur la plus belle avenue du monde, profiter des terrasses de café et pratiquer, sans entrave, les modes de déplacements alternatifs.

 

L’annonce quasi jubilatoire de M Christophe Nadjovski de l’Adjoint, écologiste, au Maire de Paris de la mise en place de ce dispositif déclarant : « Toutes les rues du 1er, 2eme, 3eme et 4eme arrondissement seront fermées la circulation. Toutefois seront épargnées et ouvert à la circulation les grands axes comme le Bd Sébastopol et les quais hauts » me conduit à m’interroger sur les ressorts intimes qui guident l’équipe municipale : provocation ou déni de réalité.

 

En effet, voici près de quatre semaines que les parisiens courent après un bus, un métro, cherchent le Velib ou la trottinette en état de marche, ne circulent plus compte tenu des embouteillages et comme si cela étaient insuffisant, Madame Anne Hidalgo et son allié Vert interdisent la circulation veille de la rentrée des congés de Noel….

 

C’est oublié, un peu vite cette grève qui pèse sur la fatigue des usagers, le retour des familles à leur domicile, et pour tous les parisiens qui seront une fois de plus limités dans leur liberté de déplacement.

 

Pure folie, cette mesure se cumule avec la fermeture depuis 2003 de 10h à 18h à la circulation automobile d’une vingtaine de quartiers comme : Montmartre, La Villette, St Martin- sentier, Mouffetard, Aligre, les bois de Boulogne et Vincennes.

 

Mépris total à l’égard des parisiens, des commerces et marchés, «  bouchons » assurés et donc contreproductif pour la préservation du climat et de la qualité de l’air. En bref tout le contraire du but affiché, mais quand l’idéologie tient lieu de gouvernance tout est permis.

 

Aussi, je demande, par mesure de bon sens, à Anne Hidalgo, Maire de Paris et à son Adjoint, d’ajourner le dispositif prévu. Merci d’avance !

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Posts Récents

01/01/2020

Please reload

Archives
Please reload