Notre-Dame : la nausée et la colère

15/04/2019

C'est une tristesse infinie qui nous accable en voyant brûler le trésor de la France.

 

C'est un sentiment de vide et de détresse qui nous étreint.

 

Mais c'est aussi le début d'une colère avec tant de questions.

 

Comment un tel monument a-t-il pu s'embraser alors qu'un chantier normalement surveillé y avait cours ?

 

La pénurie financière, les budgets de bouts de ficelle dont on a récemment parlé dans la presse ne sont-ils pas à l'origine du désastre ?

 

A quoi sert d'entretenir une armada de fonctionnaires de la culture si le minimum patrimonial vital n'est pas assuré ?

 

Pourquoi les secours ont-ils mis tant de temps à arriver ? Le chaos dans la circulation et les travaux sur la rue de Rivoli y sont-ils pour quelque chose ?

 

Enfin, horresco referens, après les incendies et dégradations de Saint-Sulpice et Saint-Denis, ce troisième et terrible sinistre serait-il le fait d'une action criminelle volontaire, un acte de terrorisme barbare ?

 

Il va falloir répondre à toutes ces questions sans épargner personne car, quand le coeur de la France est touché, il n'est plus temps d'éluder nos responsabilités.

 

Cet incendie est un triste présage pour notre pays.

 

 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload