Hidalgo, sans le sou, veut taxer scooters et motos !

16/02/2019

 

Malgré les dénégations d'usage, la note des services municipaux ayant fuité dans la presse et témoignant de la volonté d'Hidalgo d'ajouter de nouvelles victimes à sa politique parafiscale ne laisse guère de doute sur le sort des scooters et motards si par malheur elle était réélue.

 

Alors que les Parisiens, excédés par la congestion provoquée par la politique d'Hidalgo, sont de plus en plus nombreux à se tourner vers scooters et motos pour continuer de se déplacer, la mairie, emportée par sa vindicte démagogique et tiraillée par ses problèmes financiers, cherche à trouver de nouveaux cochons de payants.

 

La dette explose et sera bientôt ingérable : il faut donc trouver de nouvelles recettes. Et les pauvres scooters et motards, espèces mal vues des écolobobos, font figure de victimes tout trouvées.

 

D'ores et déjà les amendes pleuvent dès lors que les Deux-roues sont stationnées sur les trottoirs alors que les places pour motos sont notoirement insuffisantes.

 

Mais la mairie veut aller plus loin et taxer à hauteur de 6 euros de l'heure à partir de 9 heures de stationnement puis 12 euros à partir de 11 heures (!!!!) les scooters et motos dûment garées sur la chaussée. A ce niveau c'est de l'extorsion de fonds !

 

Aimer Paris s'élève et dénonce ce racket et bien évidemment ne l'adoptera pas en 2020. Au contraire les places de stationnement pour deux-roues doivent être plus nombreuses, notamment en réduisant les zones Autolib' sans usage ou les emplacements pour transports de fonds ou livraisons démesurément octroyés et toujours vides ou presque.

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload