Paris en jaune

28/12/2018

 

 

Pour ceux qui s’en inquièteraient, le soutien d’Aimer Paris aux Gilets Jaunes ne nous a pas fait perdre de vue notre objectif : refaire de Paris une métropole internationale digne de ce nom, belle, attractive, propre et sûre, bien gérée, qui mette en valeur son gigantesque patrimoine architectural et culturel, au service de tous et en premier lieu au service des Parisiens, et non de ses édiles et de quelques groupes industriels influents.

 

En résumé : « make Paris great again ».

 

Certains de nos adhérents participent aux manifestations, nous leur donnons donc des points de rendez-vous. D’autres n’y vont pas. Il n’y a aucune obligation dans un sens ou dans l’autre.

 

Mais l’importance de ce mouvement, tant par son ampleur que par le ras-le-bol qu’il exprime, et les incertitudes qu’il fait peser sur le futur très proche est telle que nous aurions grand tort de l’ignorer.

 

Les dégradations, les violences, sont inacceptables. Tout aussi inacceptable est la violence verbale de Monsieur Castaner et l’arrogance de son chef. Tout aussi inacceptable la répression disproportionnée et les arrestations préventives qui, curieusement, ne concernent ni les casseurs professionnels venus de nos banlieues arrosées de subventions, ni leurs complices « antifas, zadistes, noborders et autres black blocks », quel que soit le nom qu’ils se donnent.

 

Mais 99% des Gilets Jaunes que nous avons rencontrés ne sont pas des casseurs et si leurs revendications sont hétéroclites, il n’en demeure pas moins que les Parisiens doivent les soutenir, car leur combat est celui de toute la classe moyenne, qu’elle soit rurale ou urbaine. Paris est la capitale de la France, ce n’est pas un monde à part, notre ville est la capitale de tous les Français.

 

La Mairie de Paris, tout comme le gouvernement socialiste verdâtre de Monsieur Macron, cumule les humiliations, les entraves, et les gaspillages clientélistes envers les classes moyennes parisiennes, qu’elle évince par un logement hors de prix, une circulation impossible, une mixité sociale imposée, la sur-taxation des places de crèche (pour ceux qui travaillent et qui parviennent à en avoir en passant derrière les cas sociaux oisifs) et de cantine scolaire, entre autres. Tout comme Macron qui est allé faire signer en douce le pacte de Marrakech par un sous-fifre, elle préfère les migrants illégaux aux Parisiens, fussent-ils d’origine immigrée. 

 

Les représentants des classes moyennes qui restent à Paris paient pour toute cette gabegie et pour entretenir nos édiles, leurs conseillers en communication, leurs artistes subventionnés et autres profiteurs en tout genre, pendant que les chaussées et les trottoirs se dégradent, que les rats pullulent, que l‘insécurité s’aggrave, que la ville s’endette, que les commerces surtaxés ferment. Paris est le reflet de ce qui se passe ailleurs en France. Ni plus ni moins. Les Parisiens entretiennent des bobos et des assistés professionnels, comme le reste de la France entretient la nomenklatura, ses zélateurs et une armée de parasites.

 

Voilà pourquoi nous continuons à soutenir ce mouvement, auquel Macron n’a apporté aucune réponse sérieuse. Notons que les LR ne valent pas mieux, qui n’ont rien trouvé de plus intelligent que de faire voter une nouvelle taxe sur les bureaux et parkings commerciaux pour financer le Grand Paris. Il est déjà ruineux de se garer, ça ne va pas améliorer les choses. Ils ont choisi le moment où les Français se battent pour que cesse la folie fiscale qui fait de la France le pays le plus taxé au monde sans qu’on ne voie jamais le retour de notre investissement.

 

N’oublions pas les Syndicats officiels et subventionnés, totalement complices de notre nomenklatura jupitérienne : après avoir perturbé le trafic SNCF pendant des mois pour faire croire que notre « président » était un grand réformateur alors que la réforme de la SNCF brillait par son vide sidéral, ces messieurs sont remerciés par une prime de fin d’année conséquente. Souriez, les Gilets Jaunes, la SNCF étant en ruine, c’est vous qui payez. 

 

LE NOUVEAU SERMENT DU JEU DE PAUME, 15 DECEMBRE 2018 :

Pour information et pour faire taire les rumeurs sur les fausses revendications qui fleurissent dans la presse et les mensonges sur l’épuisement du mouvement, voici la vidéo tournée par un de mes contacts samedi dernier sur la place de l’Opéra.

 

 

 

https://www.facebook.com/maxime.nicolle/videos/10217810962523098/UzpfSTEwMDAwNjc1NjE4Nzc2ODoyMjU0Njc3ODg0NzY3Mzk2/

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Posts Récents

09/12/2019

Please reload

Archives
Please reload