Hidalgo plombe l'attractivité de Paris !

26/11/2018

Une étude internationale vient de révéler les résultats calamiteux de Paris en termes d'attractivité pour l'installation des jeunes actifs. Une réalité totalement à rebours de la propagande municipale !

 

Une étude classe les 100 villes les plus attractives professionnellement à travers le monde. Boston, aux États-Unis, arrive en tête du classement loin devant Paris qui n'est que 62ème au niveau mondial.

 

Paris n'attire plus en terme d'emploi. La capitale française se classe en 62ème place dans le palmarès d'une étude de Movinga.fr qui classe les 100 villes les plus attractives professionnellement à travers le monde. Le Figaro précise que pour établir ce classement, Movinga, spécialisé dans les services de déménagement, se base sur "trois domaines clés" : la santé économique des entreprises, le niveau de vie de la population, et l'intégration des jeunes gens, des femmes et des expatriés dans la population active. Et au niveau mondial, il semble que la France ne fasse plus rêver les travailleurs étrangers.

 

Alors que Boston aux États-Unis truste la première place du classement avec une note de 8,28 sur 10 pour l'emploi total, devant Munich en Allemagne et Calgary au Canada, Paris n'est que 62ème avec une note de 6,57 en emploi total et un score total de 5,86. L'Europe a pourtant la part belle dans le top du classement avec Hambourg (Allemagne) en quatrième position, Stuttgart (Allemagne) en cinquième et Londres (Royaume-Uni) sixième. En septième place se trouve Singapour (ville État), puis Oslo (Norvège), Francfort (Allemagne) et enfin Édimbourg (Ecosse) en dixième position, avec un score total de 6,58/10.

 

Pour les jeunes travailleurs, Dubaï semble la destination à choisir car l'"emploi des jeunes" et les "nouvelles start-ups" obtiennent le score de 9,97 et 8,71, soit un total 9,66/10 d'"opportunités pour les jeunes", devant Singapour et Munich. Un El Dorado à relativiser au regard du statut accordé aux femmes dans ce pays musulman. L'écart de salaires entre femmes et hommes est l'un des plus élevés et peu de libertés leur sont accordées. Pour les femmes, mieux vaut donc s'expatrier dans les pays nordiques et notamment en Norvège à Oslo où la possibilité d'évolution des femmes est de 9,5/10. Là encore Paris fait une piètre performance avec une note de 1,75 seulement !

 

Si la Ville Lumière est la plus visitée au monde, il semble qu'il ne fasse pas si bon y vivre et surtout y travailler. En fin de classement à la 100e place, on retrouve la ville d'Athènes en Grèce dont la crise économique a lourdement impacté l'attrait des travailleurs.

 

 

 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload