On a enfin retrouvé le vélo de E.T !

21/08/2018

Après son envolée fantastique, il semble que le vélo de E.T ait terminé sa course au fond de l'eau.. et plus exactement, avec les siens dans la Seine!

 

Quel malheur et surtout quel gâchis pour une telle machine... Plaisanterie à part, chaque Parisien aura le bonheur et le plaisir de pouvoir apercevoir une partie des ses impôts littéralement jetée à l'eau.

 

Pire, l'attribution du marché Vélib' à Smoovengo et la gestion qui en découla n'a pas été aussi idyllique que louangée et les Parisiens ont, comme à l'accoutumée, à en payer les frais...

 

Le Vélib, succès apparent d'une entreprise française qui tentait d'exporter son savoir-faire partout dans le monde, semblait trop beau pour notre Mairesse.

 

Vint alors Vélib' 2, catastrophe industrialo-muncipale.

 

Comment un tel fiasco a-t-il pu se produire ? Comment la Mairie de Paris a-t-elle pu gérer aussi maladroitement le nouveau contrat pour les Vélib? Comment la gestion des transports publics de Paris peut-elle être traitée avec autant de légèreté ?
 

Avec la mort d'Autolib, les grèves à répétitions que nous avons pu connaître dans les transports publics et les embouteillages causés par la piétonnisation des voies sur berges, nous sommes en droit de nous demander s'il ne faudra pas un jour aller travailler à pied ! 

 

Comble du ridicule et/ou de l'électoralisme, Anne Hidalgo annonçait en mars dernier que la Mairie de Paris réfléchissait à rendre les transports publics gratuits... à défaut de trouver des solutions cohérentes et compétitives aux problèmes, nous revenons aux fondamentaux du socialisme.  

 

Tout ceci n'est pourtant pas à prendre à la légère puisque qui va payer pour l'incurie de nos édiles?

 

Les images de ces Vélibs de l'Atlantide parisienne font écho avec le Paris perdu d'une autre époque, celle où les rues étaient propres et bien fréquentées, celle où l'on ne risquait pas sa vie dans un bus pour une simple réflexion... une époque où le contribuable ne se demandait pas où allait l'argent de ses impôts.. 

 

Parisiens, réveillez-vous !

 

Pensez-vous réellement qu'après des années de socialisme forcené, qui ont vu notre belle cité péricliter, notre khmairesse et sa fine équipe (du même acabit) vont tout à coup changer et faire une gestion vertueuse de notre ville ?  

 

Pensez-vous réellement qu'une personne parachutée par l'Elysée pourrait en faire de même ? 

 

Paris a besoin d'un Parisien, un homme de terrain qui connaît ses ruelles et ses détours, un passionné, un homme qui n'a pas besoin de faire dans le politiquement correct, en d'autres mots :  Serge Federbusch. 

 

De l'excellence française à la vacuité intellectuelle socialiste, le choix est clair et les résultats sont malheureusement nets mais, c'est à vous seuls de décider.

 

Jonas P.

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload