Jeux olympiques : Anne Hidalgo déjà démontée !

14/06/2018

Dans un exercice de contorsion budgétaire tout ce qu’il y a de plus hilarant, Hidalgo, Philippe et Estanguet, dans un jeu de rôle évoquant ceux de Ribouldingue, Filochard et Croquignol, autrefois connus sous leur nom d’équipe de « Pieds-nickelés », ont tenté de faire rentrer le budget ds JO dans l’épure initiale alors qu’un rapport de l’Inspection générale des finances pointait déjà une dérive de 600 millions d’euros.

 

Pour cela ils ont transformé ce qui devait être l’équipement neuf le plus prestigieux en un barnum … démontable !

 

Le fameux grand stade aquatique olympique qui devait peu ou prou être l’équivalent pour la natation du Stade de France ne comportera plus que deux bassins et 5 000 places de tribunes pour accueillir le plongeon et le water-polo. Les épreuves de natation, les plus prestigieuses de très loin, se dérouleront dans une piscine « couverte et démontable », entourée de tribunes éphémères de 15 000 places et deux bassins d'entraînement, démontables aussi.

 

Dans ce scénario bizarroïde et pas du tout détaillé, les trois bassins provisoires ont vocation à être réimplantés ailleurs (?) en Seine-Saint-Denis après les JO. Ce mécano est tout sauf crédible s’agissant de structures aussi grandes. Cela finira dans des caisses et puis à la poubelle. Bref, une dépense énorme pour des stands vite détruits.

 

Espérons que, pour complaire à l’air du temps, on soit au moins dans le déchet recyclable !

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload