Médine crache sur Paris, les Parisiens cracheront sur Médine

11/06/2018

 

Les éructations musicalisées d’un nazillon islamiste auto-proclamé rappeur sont désormais programmées pour la scène du Bataclan.

 

Cette provocation n’aurait pas lieu d’être si le gouvernement français et la mairie de Paris avaient clairement nommé l’ennemi après le massacre de novembre 2015.

 

Or, que lit-on sur la plaque très discrète apposée sur la façade du théâtre ? Une mention aux « victimes d’attentats » et « aux vies fauchées en ces lieux ». Rien sur le pourquoi ni le comment. Une lâcheté gravée dans le marbre.

 

Pas étonnant que des Médine se croient autorisés à jouer des ambiguïtés et silences des maîtres des agneaux menés à l’abattoir.

 

Il est possible que le « pouvoir » s’arrangera pour faire interdire ou faire déprogrammer d’une autre manière cet abject projet.

 

En réalité, ce n’est pas la bonne solution. La bête reviendra ailleurs, à un autre moment, et finira par s’installer quand nous serons las.

 

Il vaudrait mieux l’affronter le plus tôt possible, que les Parisiens qui aiment Paris et honorent la mémoire de ceux qui ont été massacrés attendent Médine et ses supporters devant le Bataclan et leur réservent l’accueil qu’ils méritent.

 

Si ce concert était maintenu c’est en tout cas ce qu’Aimer Paris appellera les Parisiens - et tous ceux qui veulent lutter contre cette peste verte - à faire avec détermination.

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload