La vache et le dauphin ou la navrante histoire de la place de la République

04/06/2018

 Il fut un temps pas si lointain où de magnifiques fontaines Napoléon III ornaient la place de la République, au cœur de ce qui était le Paris populaire. 

 

Leurs grilles et leurs marbres furent détruits et les dauphins de bronze exilés près du Petit palais dans les jardins des Champs-Elysées.

 

C’est ça le socialisme version Hidalgo et Delanoë : envoyer, au prétexte de réaménagement urbain, le patrimoine de qualité dans les « beaux quartiers » et laisser à l’Est des dalles froides, laides et soviétiformes.

 

Comme il faut bien que le remords hante de temps à autres les fauteurs de troubles, Hidalgo a décidé de remettre très provisoirement des pelouses et même des vaches sur sa dalle de béton !

 

Tout ce cirque de quelques jours coûte cher, présente un bilan environnemental déplorable mais  donne lieu à des numéros de communication infantilisants dans les médias.

 

La vache et le dauphin ; le plus authentique des deux n’est pas celui qu’on croit.

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload