Clandestins à Paris : Hidalgo réécrit le droit de l’immigration !

25/05/2018

 

A la fin d’une interview surréaliste où elle fait semblant de croire que sa politique d’appel d’air n’est pas à l’origine de l’arrivée massive de migrants à Paris, Hidalgo prononce cette phrase incroyable : «  Ces réfugiés … dont 80 % sont éligibles à l’asile ».

 

Elle a donc décidé qu’il s’agit de réfugiés et joue sur les mots parlant d’« éligibles » comme si ces clandestins avaient droit à un statut de réfugié. Mais le fait d’être éligible à une prestation quelconque signifie, qu’au moins en apparence, on remplit les conditions pour l’obtenir. En quoi des Nigérians par exemple, très nombreux à Paris, présenteraient-ils la moindre apparence d’être autre chose que des clandestins venus pour des raisons économiques ?

 

La définition d’une condition d’éligibilité est : « ce qui permet de réaliser un tri, de choisir, de servir de base de jugement ». Ainsi, selon Hidalgo 80 % de ceux qui campent sur les bords des canaux peuvent bénéficier du tri qui leur permettra d’obtenir un statut de réfugié.

 

Hidalgo n’a jamais mieux actionné la pompe aspirante.

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload