Martine Hervé

 

Ce que j'aime à Paris se résume très vite : ses musées, la plupart de ses églises, la magnifique promenade que forment les boulevard Richard-Lenoir et Jules Ferry, reliant la Bastille au canal Saint-Martin ; enfin, ce que je partage avec de nombreux touristes (provinciaux et étrangers) : le cimetière du Père-Lachaise, havre de paix et de beauté réelle mais décadente faute d'entretien.

 

Ce que je n'aime pas ? Le bruit, la tiers-mondisation de presque toute la partie Est dans laquelle je vis, les travaux incessants qui perturbent l'harmonie de l'environnement, mais est-ce bien nouveau ?

 

Léo Mallet, dans ses "Nouveaux mystères de Paris"  nous dit d’entrée de jeu dans le volume consacré au 8e arrondissement : « On avait ouvert récemment un chantier de « je ne sais quoi » en vertu de la tradition qui veut que Paris soit en tout temps bouleversée par de quelconques travaux de voirie » …. C’était en 1956 …. Rien de neuf sous le soleil parisien !